Nicotine cigarette

La nicotine, dans la cigarette, est en partie responsable du phénomène de dépendance qui rend l’arrêt du tabac si difficile.

Mais d’autres substances semblent en cause : si la nicotine de la cigarette est indéniablement addictive, elle est loin d’être le seul obstacle au sevrage tabagique.

Après de nombreuses études, les scientifiques ont découvert que la nicotine de la cigarette n’était pas la seule substance à agir sur les dopamines.

Ainsi, deux autres substances (parmi les 4000 contenues dans une cigarette !) seraient également impliquées dans le phénomène de dépendance : l’harmane et le norharmane.

Ces deux substances ralentissent la dégradation naturelle de la dopamine dans l’organisme et renforcent ainsi les effets de la nicotine dans la cigarette.

La nicotine de cigarette est nocive.

Mais comment fonctionne donc la nicotine de la cigarette et pourquoi génère-t-elle un effet de manque ?

En fait, la nicotine est addictive parce qu’elle se fixe sur des récepteurs et, par un enchaînement de réactions chimiques, déclenche la libération d’une hormone appelée « dopamine ».

Le fumeur ressent alors une sensation de satisfaction, qu’il va chercher à retrouver par la suite.

La nicotine de la cigarette n’est toutefois pas le seul moyen d’obtenir une libération de dopamine dans l’organisme : le sport a aussi cet effet.

En cas de sevrage, la nicotine de la cigarette est fréquemment remplacée par un substitut.

Si cette méthode permet de limiter l’inconfort de l’arrêt du tabac, il est évident qu’il ne reproduit pas à l’identique les sensations offertes par une cigarette : une bonne dose de sport ainsi qu’une motivation importante pourront seules aboutir à un véritable sevrage.

La nicotine de la cigarette, qui est responsable de la dépendance physique, est toutefois moins difficile à combattre que les mille petits rituels associés à l’acte de fumer, qui génèrent une dépendance comportementale très tenace.

Sixième politique MPOWER:

Offrir une aide à ceux qui veulent arrêter de fumer.

Dans les pays à revenu élevé, une augmentation des taxes sur le tabac de 10% entraîne généralement une baisse de 4% de la consommation. Dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, cette baisse est d’environ 8%.

Une augmentation de 70% du prix des produits du tabac permettrait d’éviter jusqu’à un quart des décès liés au tabac dans la population actuelle de fumeurs.

Termes de recherche :

  • pourquoi lq cigarette est elle addictive
  • substance responsable de la dependance cigarette pourquoi