Les techniques pour arrêter de fumer.

Quelle technique pour arrêter de fumer ?

Quelle technique pour arrêter de fumer ?

Aborder le sujet des techniques pour arrêter de fumer, revient à se poser la question : comment se débarrasser des dépendances au tabac ? Il s’agit bien de plusieurs dépendances. Ils forment un ensemble redoutable qui maintient plusieurs millions de fumeurs dans cette addiction dangereuse pour leur santé et leur vie. Quelles sont les dépendances au tabac ?

La dépendance physiologique.

Constituée par le désir de nicotine, elle se crée par les substances contenues dans la fumée inhalée. Parmi lesquelles la nicotine qui atteint le cerveau en sept secondes. Elle cause une impression de bien-être immédiat, d’excitation, de récupération, de réfléchir plus facilement.

L’utilisation quotidienne du tabac habitue l’organisme aux effets de la nicotine. Quand son taux diminue dans le sang, fatigue, nervosité et irritabilité s’installent. Le manque se fait sentir avec ses effets indésirables. Alors, pour se sentir mieux, il faut augmenter le taux de nicotine dans le sang en grillant une cigarette. Ainsi, ce taux de nicotine monte et descend, ce qui oblige à fumer de nouveau. Le fumeur s’enferme dans ce cercle vicieux.

La dépendance comportementale.

Elle s’acquiert par la répétition des mêmes gestes. Le fumeur allume une cigarette dans des circonstances particulières et associe, consciemment ou non, le fait de fumer et ces moments. Le cerveau enregistre et conditionne le réflexe. Ainsi, le comportement est comme planifié et se reproduit instinctivement même si le phénomène provocateur du départ n’existe plus.

Par exemple: après plusieurs heures de travail, il vous faut une pause. Pendant ces quelques minutes, vous prenez un café, discutez avec un collègue et allumez une cigarette. Vous ressentez une certaine détente. Pause-détente et cigarette sont alors associées. L’habitude s’installe, devient plus enracinée et automatisée au fil du temps. Elle devient une seconde nature.

Sans s’en rendre compte, le fumeur est victime d’un grand nombre de mouvements réflexes qu’il ne contrôle pas.

La dependance comportementale est une prison pour le fumeur

La dependance comportementale est une prison pour le fumeur

La dépendance émotionnelle.

Le fumeur prend instinctivement une cigarette dans son paquet quand un événement l’ébranle. Les ressentis tels que la peur, le mécontentement, l’angoisse, la colère, l’ennui, la nervosité, mais aussi le plaisir, la joie, l’excitation encouragent à fumer. On cherche soit à amplifier l’émotion soit à le calmer. Alors, on a recours à la cigarette pour se donner une contenance, se cacher derrière l’écran de fumée, se sentir plus audacieux, ou éliminer la sensation dérangeante.

Et l’habitude se prend d’avoir recours à la cigarette quand les mêmes faits se reproduisent. Non seulement pour les effets de la nicotine, mais aussi pour la gestuelle afin de divertir les pensées et émotions non désirées.

Les techniques pour arrêter de fumer s’attaquent à l’une ou à toutes des formes de dépendance au tabac pour mener au but : devenir un ex-fumeur.

Les techniques pour arrêter de fumer créer par l’expérience d’ex-fumeurs.

Parmi ces techniques, la plus célèbre est celle d’Allen Carr. Il a mis au point, après plusieurs échecs lors de ses tentatives pour arrêter de fumer, une technique qui s’attaque à la dépendance psychologique. Elle met en évidence la contradiction suivante : vouloir se libérer de cette dépendance et en même temps continuer de fumer.

Arrêter de fumer seul sans aide, sans médicament : cette technique nécessite une forte motivation et un désir tenace d’en finir avec le tabac. Le fumeur se persuade que le tabac ne lui est pas indispensable, qu’il a plus de raisons impérieuses d’arrêter le tabac que de continuer – par exemple tenir une liste « pour et contre ». Ensuite, il s’attaque à la dépendance comportementale en remplaçant ses habitudes de tabagisme par de nouvelles plus saines.

L’erreur la plus commune est de penser qu’il faut beaucoup de volonté pour utiliser cette technique. C’est absolument faux ! Ceux qui réussissent facilement à arrêter de fumer par cette technique ont suivi un cheminement fait de convictions sur les méfaits de la cigarette, de détermination et d’une motivation durable. Ainsi, même en cas d’échecs ils retiennent la leçon et recommencent plus tard.

Notons les deux approches suivantes : arrêter brutalement de fumer ou diminuer progressivement le nombre de cigarettes pour arriver à zéro.

Les techniques pour arrêter de fumer avec l’aide de médicaments.

La technique des médicaments pour arrêter de fumer consiste à rompre ou atténuer les effets des substances contenues dans la fumée de tabac.

Ainsi, le bupropione (commercialisé sous le nom de Zyban) agit sur la dépendance physiologique « en réduisant chez le fumeur la sensation de soulagement du manque de nicotine par la recapture de la noradrénaline et de la dopamine.
C’est un dérivé de la cathinone et de l’amphétamine. Il a donc un effet modérément psychostimulant.  Il agit aussi comme antagoniste aux récepteurs nicotiniques à l’acétylcholine». Source Wikipédia.
La varénicline diminue l’envie de fumer et la sensation de manque par son action sur les récepteurs nicotiniques du cerveau. Cet effet sur la dépendance physiologique fait l’efficacité de ce produit vendu sous le nom de Champix.

L’usage de ces techniques pour arrêter de fumer nécessite un suivi médical, car ces médicaments ont des effets secondaires et des contre-indications.
Bien entendu d’autres techniques à base de médicaments existent

Les techniques pour arrêter de fumer par les groupes de soutien, les forums.

Avec les groupes de soutien et les forums, vous disposez d’aides par le partage d’expériences, des encouragements. La personne désireuse d’arrêter de fumer est entourée de personnes partageant les mêmes désirs ou qui ont vécu la même situation.

Ainsi, le fumeur n’est plus seul face à la dépendance.

Autres techniques pour arrêter de fumer.

  • L’homéopathie utilise des substances actives du tabac à dose infinitésimale pour combattre le mal par le mal.
  • L’hypnose par des suggestions renforce le désir de se libérer des dépendances au tabac. Ces suggestions acceptées par l’inconscient agissent sans faire appel à la volonté du sujet.
  • La cigarette électronique agit sur la dépendance comportementale et physiologique par l’utilisation de cigarette électrique qui produit une fumée artificielle aromatisée sans nicotine et sans les substances nuisibles contenues dans la fumée du tabac..
  • Le subliminal envoie des informations directement au subconscient ou inconscient sans passer par l’esprit conscient. De cette manière, le subliminal élimine la dépendance comportementale et émotionnelle en s’adressant directement au subconscient siège des habitudes. Inscrivez-vous pour recevoir le livret gratuit « la méthode subliminale de Paul Teacher ».

Toutes les techniques efficaces pour arrêter de fumer s’attaquent aux dépendances induites par l’usage du tabac. Casser ces dépendances constitue la réussite de l’arrêt du tabac.

Quelle technique pour arrêter de fumer  s’avère la plus efficace ?

Les avis sont contradictoires, seules des statistiques sérieuses sur des ex-fumeurs pourraient donner des réponses sûres.

Termes de recherche :

  • Technique pour Arrêter de Fumer
  • technique arrêter de fumer
  • technique arret tabac
  • technique pour arret du tabac
  • technique pour arrete de fumer
  • aide technique arret tabac
  • technique pour arretrr de fumer
  • technique pour arretter de fumer
  • techniques arret tabac
  • techniques pour arreter de fulmer
  • technique poue arreter fumer
  • technique efficace gratuite pour arreter de fumer
  • technique arrêter le tabac
  • technique arretee fumer
  • technique arret cigarette
  • fumer de cigarette monte ou descend
  • des techniques pour arrêter de fumer
  • comment arreter de fumer techniques
  • comment arrêter de fumer technique
  • arreter de fumer technique

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.