«

Les nouvelles méthodes pour arrêter de fumer révélées par la recherche scientifique.

nouvelles méthodes pour arrêter de fumer révélées par la science.

nouvelles méthodes pour arrêter de fumer révélées par la science.

Tous les ex-fumeurs le confirment, arrêter de fumer n’est pas un objectif facile à atteindre. La volonté réelle du fumeur d’écraser définitivement sa dernière cigarette est bien sûr un paramètre déterminant, mais elle ne suffit pas. L’aide de la médecine et le soutien des proches peuvent alors s’avérer utiles.

Ces dernières années, la recherche scientifique a révélé de nouvelles méthodes pour appuyer les fumeurs dans cette démarche et faciliter l’arrêt du tabac.

Parmi elles, on peut citer :

  • les vaccins antitabacs
  • le test sanguin pour déterminer le meilleur traitement à suivre pour réussir le sevrage.
  • Favoriser l’arrêt du tabac pendant le sommeil,
  • La consommation de capsules d’oméga-3,
  • La stimulation magnétique transcrânienne.

Zoom sur ces nouvelles méthodes pour arrêter de fumer.

Un vaccin antitabac.

Les chercheurs travaillent sur l’élaboration d‘un vaccin antitabac depuis plus d’une dizaine d’années. Trois laboratoires présentent des avancées notables.

Celtic Pharmaceuticals Holdings, Cytos Biotechnology, et nabi-GSK.

Leurs vaccins s’appellent respectivement Ta-nic, Nic OO2, et NicVax.

Ils sont déjà à des stades avancés des tests sur l’homme et affichent des résultats prometteurs (la phase II des tests cliniques de Ta-nic et de Nic OO2 a démarré en 2007, en 2012, le vaccin NicVax en était déjà à la phase III).

Cette nouvelle méthode pour arrêter de fumer consiste à empêcher que la nicotine parvienne jusqu’au cerveau du fumeur.

Ainsi, elle ne stimulera pas la libération de dopamine, la substance qui provoque la sensation de plaisir.

Pour ce faire, le vaccin associe à la nicotine une petite molécule, de sorte que le système immunitaire de l’organisme réagisse et la neutralise.

En conséquence, la personne dépendante ne ressentira plus aucune satisfaction en fumant. (Il lui sera plus facile d’écraser définitivement sa dernière cigarette.)

Un test sanguin pourrait vous aider dans le choix de la méthode pour arrêter de fumer.

Une étude américaine a révélé que la vitesse de métabolisation de la nicotine par l’organisme peut varier d’un fumeur à un autre.

Il est possible de distinguer les « métaboliseurs normaux » des « métaboliseurs lents ». Les premiers éliminent beaucoup plus rapidement la nicotine, rendant l’addiction forte et l’arrêt du tabac plus ardu.

Ils nécessitent ainsi un traitement plus offensif pour les aider à arrêter le tabac.

En revanche, les seconds sont moins dépendants. Un traitement basique, comme le port de patches à la nicotine, peut suffire à les aider.

L’intérêt de cette recherche repose sur la limitation des effets secondaires liés aux médications antitabac.

Cette nouvelle méthode pour arrêter de fumer permet en effet de déterminer des traitements personnalisés selon les individus sur la base des résultats du test sanguin.

Il est notamment possible d’évaluer cette vitesse du métabolisme de la nicotine par la mesure de l’activité d’une enzyme du foie : le CYP2A6.

Quelque 1246 fumeurs bénévoles ont participé à l’étude qui a permis de comprendre ce processus.

Arrêter de fumer pendant le sommeil.

Parmi les nouvelles méthodes pour arrêter de fumer récemment dévoilées, il y a le conditionnement du cerveau pendant le sommeil afin de dégoûter la personne dépendante du tabac.

Elle consiste à produire un réflexe pavlovien grâce à des stimulus olfactifs. Pendant le sommeil, le sujet est exposé à une succession d’odeur de cigarette allumée et d’émanations nauséabondes (odeur de poissons décomposés et d’œufs pourris).

Les résultats se traduisent par des changements comportementaux au réveil.

Lors de cette étude, une baisse moyenne de 30 % de la consommation de tabac a notamment été observée chez les sujets traités.

Les oméga-3 pour réduire la consommation de tabac.

Une étude israélienne publiée dans le Journal of Psychopharmacology a récemment démontré que prendre des compléments alimentaires enrichis en oméga-3 aide à diminuer la consommation quotidienne de tabac.

Cette étude a fait appel à 48 participants qui fumaient chaque jour plus d’une dizaine de cigarettes.

Pendant un mois, 24 d’entre eux ont reçu des comprimés d’oméga-3 et les autres volontaires ont pris des placebos.

Aucun des participants n’a été mis au courant du thème de la recherche, ni de la composition des capsules.

D’après les résultats de l’étude, cette nouvelle méthode pour arrêter de fumer a permis aux premiers sujets de réduire inconsciemment leurs consommations de 2 cigarettes par jour en moyenne.

Le magnétisme : une nouvelle méthode pour arrêter de fumer

Le magnétisme est une autre méthode récemment révélée pour aider les fumeurs à se libérer de leurs addictions.

Le magnétisme dans le sens holistique du terme prétend aider les fumeurs, désireux d’arrêter le tabac, par des séances de massage ou des transferts d’énergies positives et bénéfiques du magnétiseur vers le magnétisé.

La nouvelle méthode pour arrêter de fumer par le magnétisme décrite dans cet article résulte de recherches scientifiques.

Le traitement consiste à stimuler les neurones afin de modifier le fonctionnement de la partie du cerveau associée à la dépendance à la nicotine (le cortex insulaire et le cortex préfrontal). C’est ce que les scientifiques appellent une « stimulation magnétique transcrânienne ».

Plusieurs études ont déjà prouvé une baisse de la consommation de tabac chez une grande partie des sujets traités suivant cette nouvelle méthode pour arrêter de fumer :

  • Les tests menés par l’équipe du Dr Abraham Zangen de l’université Ben Gourion en Israël a vu la participation de 115 volontaires.
  • L’étude de l’université de la Caroline du Sud dirigée par le Dr Xingbao Li a compté 16 participants.

Les deux confirment la réduction de l’envie de fumer par la stimulation magnétique transcrânienne.

De multiples avancées de la science permettent d’aider les personnes dépendantes à se libérer de leurs addictions au tabac. De nouvelles méthodes pour arrêter de fumer ne cessent d’être révélées, avec des résultats plus ou moins encourageants.

Du vaccin anti nicotine au test sanguin, avec l’aide de compléments alimentaires, par la création de réflexe pavlovien par rapport à l’odeur du tabac ou par la stimulation magnétique transcrânienne, les fumeurs qui souhaitent arrêter ont le choix de la méthode afin de venir à bout de leur addiction.

Bien sûr, il reste toujours les autres techniques qui ont déjà fait leurs preuves comme la varénicline, le port de patches à la nicotine, la cigarette électronique, etc.

Citation du Pr Robert MOLIMARD, Président de la Société de Tabacologie.
Centre de Tabacologie Paul GUIRAUD -Villejuif

« Celui qui ne désire pas s’évader restera en prison. Mais la volonté brute ne suffit pas.

On ne s’évade pas en secouant les barreaux et en donnant des coups de pied dans la porte. Il faut bâtir une stratégie, repérer les points faibles de la surveillance, s’assurer de complicités, bricoler des outils…

Cela peut prendre des années. On ne peut “extraire” le fumeur de sa prison, car elle lui est intérieure.

S’arrêter de fumer est un apprentissage.

Mais l’énorme travail, qui prendra des mois, c’est de se débarrasser de tout ce réseau de réflexes conditionnés, de rituels, d’automatismes acquis qui s’est tissé au cours des années de tabagisme.

On ne se débarrasse d’un automatisme qu’en lui superposant un autre automatisme. Cela permet de voir sa démarche comme active et positive. »

Termes de recherche :

  • nouvelle methode pour arreter de fumer
  • methode de recherche scientifique
  • arreter de fumer scientifique
  • publicité ancienne de cigarette
  • pourquoi on na pas envi de fumer pendant le sommeil
  • nouvelle technologie pour arreter de fumer
  • méthode arreter de fumer publicité
  • LES CONSEQUENCES DU TABAC DANS LA GORGE
  • les concéquences du tabagisme
  • fumer pendant une stimulation
  • faciliter processus arret fumer
  • comment arreter de fumer de chez moi grace a des videos
  • cerveau fumeur
  • arrêter le tabac Israël
  • tests clinique pour fumeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>