Le tabac et la dépendance physique.

Le tabac et la dépendance physique

Le tabac et la dépendance physique

Le tabac et la dépendance physique : comment s’installe le processus de la dépendance physique ? Quelles sont les substances du tabac responsable de cette dépendance ?

Le tabac crée la dépendance physique.

Lorsque le fumeur inhale la fumée, la nicotine met à peu près 7 secondes pour arriver dans une région du cerveau liée au plaisir, où elle s’accroche sur des cellules réceptrices.

La dopamine – appelé hormone du plaisir – est sécrétée par l’action de la nicotine sur ces cellules. Deux autres substances l’harmane et le norharmane interviennent alors pour bloquer la dégradation de la dopamine et prolonger la sensation de plaisir.

La dépendance physique est donc créée par le besoin de renouveler ce plaisir lorsqu’il s’estompe.

Ainsi, la nicotine n’est pas la seule responsable de la relation-tabac et dépendance  physique,  l’harmane et le norharmane viennent renforcer et rendre plus complexe cette relation.

Elle s’exprime par des symptômes de sevrage déplaisants lorsque la quantité de nicotine devient insuffisante dans l’organisme.

Les réactions physiologiques.

Après 10 à 12 bouffées, une augmentation du rythme cardiaque et de la tension artérielle se fait ressentir, avec une constriction des vaisseaux sanguins et une chute de la température des mains et des pieds.

Les ondes cérébrales et la relaxation des muscles se modifient. La nicotine est un alcaloïde, comme la caféine et la cocaïne.

Elle a une forte influence sur la physiologie et produit des effets psychoactifs de calme ou d’excitation, d’euphorie et une sensation d’éveil. Cela participe à la dépendance physique au tabac.

L’accoutumance au tabac.

L’accoutumance au tabac peut être extrêmement rapide, car il suffit de quelques jours et d’une consommation journalière de quatre à cinq cigarettes pour devenir dépendant physiquement au tabac.

Des habitudes progressivement apprises s’installent et deviennent des automatismes.

Lorsque le taux de nicotine baisse dans le sang du fumeur, il ressent une sensation de manque.
Cela explique l’irritabilité,  l’anxiété, la nervosité, les perturbations du sommeil, l’humeur dépressive, les troubles de la concentration, l’augmentation de l’appétit lorsqu’il essaie d’arrêter de fumer.

 

En conclusion, le tabac crée la dépendance physique. C’est une véritable toxicomanie avec ses caractéristiques comme la sensation de manque et la difficulté à arrêter de fumer.

Termes de recherche :

  • dépendance physique tabac
  • accoutumance au tabac
  • accoutumance nicotine tabac
  • comment sinstalle la dépendance au tabac
  • le tabac cre til une dépendance

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.