La machine à fumer.

Fumeur : une machine à fumer humaine

Fumeur : une machine à fumer humaine

Imaginez une machine à fumer ! Difficile n’est-ce pas ? À quoi servirait-elle ? A la lutte contre le tabagisme ? A la fabrication des cigarettes ? Aux fumeurs ?

Pourquoi la machine à fumer ?

Dans le but de déterminer la teneur en goudron, en nicotine et en monoxyde de carbone des cigarettes, une machine à fumer fut élaborée suivant les standards de l’Organisation Internationale de Standardisation (IOS).
Vous le savez sans doute, le goudron est accusé d’être la cause de diverses maladies comme les cancers, la broncho-pneumopathie obstructive ou bronchite chronique etc. La nicotine quant à elle, créée la dépendance ; le monoxyde de carbone se fixe dans le sang et l’appauvrit en oxygène.
La machine à fumer doit aider au contrôle de la quantité de ces éléments nocifs dans la fumée de tabac.

Comment fonctionne la machine à fumer ?

La cigarette est tenue au bout d’un cylindre dans lequel un piston sert à aspirer la fumée. Toutes les minutes ce dispositif pompe 35 millilitres de fumée en deux secondes jusqu’à la combustion complète de la cigarette.
Un fil situé à 23mm de l’extrémité de la cigarette sans filtre ou à 8 mm du filtre se coupe par la combustion et arrête la machine à fumer.

Un filtre retient les particules contenues dans la fumée et laisse passer le gaz dont le contenu en monoxyde de carbone peut être mesuré. La différence de poids du filtre avant et après l’opération représente la nicotine, le goudron et les substances chimiques nocives.
Des analyses faites en laboratoire déterminent la teneur en goudron et nicotine inscrite sur les paquets de cigarettes. Puisqu’elle varie énormément d’une cigarette à l’autre, ces mentions représentent donc le poids moyen produit par une centaine de cigarettes fumées par la machine.

Machine à fumer versus fumeurs.

 

35ml de fumée en 2 secondes toutes les minutes : pensez-vous qu’un fumeur humain puisse tirer aussi régulièrement sur sa cigarette ?
Non ! L’homme ne fume pas comme la machine.

Ensuite, ces contrôles sont faits périodiquement, cinq fois l’année, et entre deux contrôles peut-on affirmer que le contenu des cigarettes reste stable ?

Ces machines à fumer sont utiles pour l’industrie du tabac, mais ne servent à rien dans la protection du fumeur. Les cigarettes dites légères en sont la preuve (voir l’article « inefficacité des cigarettes légères »).

Le tabac ne sera jamais inoffensif, en raison de sa nature, en plus des additifs ajoutés pendant la fabrication des cigarettes. Pour rappel, lors de sa combustion la cigarette libère près de 4.000 substances toxiques. Le seul moyen d’éviter les maladies du tabagisme consiste à arrêter de fumer.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour découvrir une méthode efficace d’arrêt du tabac sans souffrir du manque et sans grossir.

Articles à lire dans la même thématique :

La voix rocailleuse et le tabagisme.

Les conséquences du tabac sur la rhinite.

Le tabac favorise-t-il les allergies ?

L’arrêt du tabac et la constipation

Quelle est l’influence du tabac sur la conjonctivite allergique ?

Les méfaits du tabac sur la peau.

La toux du fumeur

Le tabac aggrave-t-il la dépression ?

Si vous continuez de fumer : les conséquences du tabagisme!

Pourquoi le tabac est-il une drogue légale ?

Le tabac a-t-il une influence sur la mémoire ?

Les campagnes anti-tabac

Les conséquences du tabac sur la cicatrisation de la peau.

Le tabagisme et l’accident cardiovasculaire.

Chronologie du tabagisme.

Pourquoi les fumeurs ont-ils une moins bonne condition physique ?

Les lois anti tabac.

Le tabagisme favorise-t-il le cancer de la gorge ?

Signez la pétition puissante loi antitabac pour le Sénégal.

Comment se défaire de la mauvaise habitude du tabagisme ?

E-cigarette, les recommandations des experts Français.

La machine à fumer.

Tabac et Cardiopathies : journée mondiale sans tabac 2018

 

.

 

Termes de recherche :

  • je cherche un machine pour arreter de fumer
  • machine à fumer le tabac

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.