«

»

Chronologie du tabagisme.

Plants de tabac

Plants de tabac

Comment cette plante nommée tabac a-t-elle pu s’imposer dans le monde entier sous diverses formes ? Je vous propose un petit tour dans le passé pour en avoir le coeur net !

Le 28 octobre 1492 : Christophe Colomb et ses compagnons Luis de Torrès et Rodrigo de Jerez débarquent sur le sol de Cuba. Ils virent :
« ces indigènes portaient à leur bouche des tubes ou des cylindres se consumant à leur extrémité et ils les suçaient, des tubes à travers lesquels ils aspiraient de la fumée, et de leur apparent confort nous en déduisons qu’il doit s’agir d’un rituel important dont ils semblent éprouver une satisfaction des plus grandes. Nous vîmes même d’ailleurs ces indigènes s’offrir les uns aux autres ces tubes étranges et les allumer
Les premiers constats de l’usage du tabac avec des pipes, ou enroulé en tube ou cylindre furent faits par Colomb et ses compagnons.

De 1492 – 1540 : les Européens marins et explorateurs, initiés par les Indiens de Cuba se mirent à fumer et répandirent rapidement l’usage du tabac partout ou ils passaient en Amérique du Sud.

En 1518 Hernán Cortés (1485-1547), conquistador espagnol, envoie des graines de tabac à son roi.  Mais les marins, soldats et explorateurs avaient déjà ramené du tabac dans les ports Espagnol et Portugais.

Avertissement sur les dangers du tabagisme.

Avertissement sur les dangers du tabagisme.

1560 : Jean Nicot, ambassadeur de France au Portugal, ramène de la poudre de tabac. Elle fut utilisée pour traiter les migraines tenaces de la reine Catherine de Médicis.
Le succès de ce traitement entraina l’adoption de la poudre de tabac par l’aristocratie et la bourgeoisie. C’était la panacée (Remède universel pouvant guérir toutes les maladies) affublée de toutes sortes de noms : Herbe à l’Ambassadeur, Herbe à la Reine, Herbe à tous les maux, Antarctique, herbe sainte, Jusquiame du Pérou, Herbe sacrée, etc.

De 1561 à 1580, le tabac est introduit en Italie, en Allemagne (1563), en Angleterre (1565), en Autiche (1570), en Turquie (1580).

En 1593 le tabac se retrouve au Maroc et en 1595 en Corée, au Japon et en Chine.

À la fin du 16 ° siècle, le tabac a conquis toute l’Europe, l’Asie et l’Afrique. Désormais, il est cultivé locale et cela permet sa propagation rapide dans le monde entier.
Notons les vertus médicinales attribuées alors au tabac : c’était le remède miracle pour guérir n’importe quelle maladie ou presque. Cela explique l’engouement du monde entier pour cette plante originaire d’Amérique. Les premières cigarettes sont fumées en Espagne.

Au 18 ° siècle : les usagers du tabac préfèrent chiquer ou priser. Le tabac était conservé dans des tabatières allant du simple objet utilitaire à des boîtes de luxes ouvragées avec soin.

Vers 1840, les premières manufactures de cigarette sont créées. Cependant, la pipe et les cigarettes roulées manuellement ont la côte.

Vers 1870 commence la fabrication à grande échelle avec la création de machine capable d’assurer une confection à grand débit.

Publicité cigarette 1932

Publicité cigarette en 1932 : le tabagisme était accepté par la société.

1900 — 1937: C’est le grand boom de la cigarette. Elle surpasse toutes les autres formes d’utilisation. La production à grande échelle permet des prix absolument compétitifs et la consommation atteint des sommets.

1939 – 1943 : des scientifiques allemands font des études qui prouvent un lien direct entre le tabagisme et le cancer du poumon.

En 1950 le rapport Doll démontre le lien de causalité entre la cigarette et le cancer du poumon.

Entre 1945 et 1980 : la cigarette connaît son apogée : vente et consommation en hausse constante due à l’internationalisation du commerce d’après-guerre, à l’expansion du tabagisme aux femmes et aux adolescents.

Depuis les années 1990, les méfaits du tabac sont médiatisés et prouvés scientifiquement. Les victimes directes et indirectes du tabagisme se comptent par milliers. L’OMS dénombre pas moins de 6 millions de morts par an dans le monde.

Dans les années 2000, la lutte contre le tabagisme s’intensifie. La société n’accepte plus d’être enfumée et les fumeurs sont de plus en plus marginalisés.

Dénonçons tout de même l’attitude hypocrite des pouvoirs publics : les taxes sur le tabac représentent 2 à 8 % des recettes fiscales suivant le pays. Alors, les taxes sont augmentées (sous prétexte de lutte antitabac) et par conséquent les revenus fiscaux sur le tabac. Il rapporte aussi bien pour les industriels du tabac que pour les États.

Termes de recherche :

  • paquets de tabac universels
  • quel tabac fume jean nicolas
  • tabac a nez consequence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>